Bien-être, réseaux sociaux et santé mentale

Hello ! Aujourd’hui, j’ai eu envie de te parler des réseaux sociaux et de la place qu’ils prennent dans nos vies.

Je savais déjà que les réseaux sociaux affectaient la santé mentale et que leur utilisation n’était pas sans danger, mais c’est depuis que j’ai commencé ce blog que je me rends réellement compte du phénomène.

J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et de parler de ce sujet, surtout pour t’aider à avoir un regard plus objectif sur ta consommation de médias sociaux et trouver comment te préserver.

Tout le monde est concerné, d’ailleurs si tu passes du temps sur Youtube, tu te rends assez vite compte que pour les créateurs de contenu, tout n’est pas rose : ces temps-ci, beaucoup ont décidé de faire une pause pour leur bien-être.

 Avantages des médias sociaux

Pour autant, je ne diabolise pas non plus Internet et les réseaux sociaux. Il faut reconnaitre que ces plateformes ont des avantages et apportent aussi du positif dans cette société.

Pourquoi sont-ils si populaires

Tout le monde est sur les médias sociaux, ou presque. S’ils sont populaires, c’est parce qu’ils permettent de rapprocher les gens. Tu aimerais reprendre contact avec une amie d’enfance ? Pas de soucis, elle sera dans tes suggestions d’amis.

Grâce aux réseaux sociaux, tu es constamment lié à tes amis, tu sais ce qu’ils font pour peu qu’ils postent une story, etc.

Avoir un compte sur un réseau social, c’est avoir une vitrine pour montrer au monde qui tu es.

Les réseaux sociaux forment des vraies communautés, parmi lesquelles les gens se soutiennent et se montrent leur affection sous forme de « likes » et de commentaires. Tu peux trouver du réconfort dans ces formes de validation digitales, et, on va se l’avouer, ça fait du bien à notre estime de soi.

(Psst ! Si tu aimes cet article, sens-toi libre de le partager sur Pinterest 🙂 

Comment avoir une bonne utilisation des réseaux sociaux d'un point de vue bien être jujubehappy

Médias sociaux et liberté d’expression

Les réseaux sociaux permettent à n’importe qui d’avoir une opinion et de l’exprimer. De là, toutes les voix peuvent être entendues, et c’est super ! Pour reprendre l’image de la vitrine, c’est chouette d’avoir un endroit où montrer sa créativité et sa personnalité.

Les réseaux sociaux sont une mine d’informations : entre les médias, les particuliers et les créateurs de contenu qui essaient d’éduquer, il y a de quoi faire.

les dangers des médias sociaux

Malheureusement, il y a également des problèmes liés à l’utilisation des médias sociaux tels qu’Instagram, Facebook et autre.

Parmi eux figure le manque de sommeil – à scroller indéfiniment, on finit par réduire drastiquement nos précieuses heures de repos. Comme tu le sais, avoir un sommeil régulier est hyper important pour la santé en général.

Le côté addictif des réseaux sociaux t’empêchent de pleinement te concentrer sur d’autres activités – on veut toujours savoir ce que tel ou tel fait, on a peur de louper quelque chose (Hello FOMO – « Fear of missing out » !) .

Il y a aussi un effet retors à l’effet « vitrine » : puisqu’il est si facile d’être validé par les gens (sous forme de likes etc.), une sorte de course à la popularité s’est instaurée. Tout le monde souhaite avoir plein de « Followers » et crouler sous les « Likes », au point où ceux-ci semblent définir l’amour de soi que l’on devrait ressentir.

Moins j’ai de j’aimes, plus ma confiance en moi en prend un coup. Si l’on est fier d’exhiber ses likes et son compte instagram si on le trouve conséquent, on a honte que ces chiffres soient publics s’ils sont trop bas. Pourquoi devraient-ils déterminer notre valeur ?

Dans cette course à la validation de sa personnalité, on a tendance à vérifier continuellement si, par hasard, il n’y aurait pas un like de plus à cette photo de vacances.

Tout le monde s’expose, et tout le monde se compare. A cause de ces images retouchées qu’on nous balance à la figure constamment, difficile de ne pas se dire qu’on est moins bien que tel ou telle.

Enfin, toi, moi et tous les utilisateurs des réseaux sociaux somment soumis à une quantité d’informations bien trop importante ! Chaque minute, des images et des statuts sont publiés. On est tout le temps joignable, et ça nous empêche de prendre le temps de se reposer, au calme.

Bref, les médias sociaux n’aident pas des masses à se sentir bien dans sa tête et dans son corps. L’accumulation de ces effets négatifs peuvent affecter ta santé mentale (je pense par exemple à l’anxiété et la dépression).

Mais on n’est pas là pour se lamenter, et il y a bien entendu des astuces pour bien utiliser ces médias et ne pas subir tous ces inconvénients !

Comment préserver sa santé mentale

Pas de panique ! Je t’ai dégoté des super astuces pour protéger ta santé mentale et ton bien-être.

Déjà, tu peux faire le ménage de temps en temps : désabonnes-toi des comptes qui te font te déprécier. Ça ne sert à rien de regarder avec envie/ jalousie le corps d’Emily Ratajowski, alors supprime-la.

Tu peux également te mettre un quota d’heures passées sur les réseaux sociaux (tu peux même configurer ça avec la mise à jour Iphone) et penser à te déconnecter à intervalles réguliers.

Une bonne habitude serait de ne pas regarder ton téléphone dès que le réveil sonne – tu peux, par exemple, décider de ne le regarder qu’après le petit-déjeuner.

(Eh ! Tu apprécies cet article ? Sauve-le pour plus tard !)

Comment les réseaux sociaux ruinent ta santé mentale par jujubehappy article blog

Dans la même veine, régler ton téléphone en mode avion et ne le débloquer qu’une fois complètement réveillé-e permet de ne pas être agressé-e par les notifications dès le lever.

Globalement, la meilleure défense reste de se restreindre dans l’utilisation de ces réseaux ; quand tu y penses, laisses ton téléphone sur la table. As-tu vraiment besoin de l’avoir avec toi chaque minute de ta vie ?

Au lieu de consulter les réseaux sociaux pendant le repas ou pendant les cours, ménages toi un moment dans la journée, pendant lequel tu consultes tes notifications. De cette manière, tu seras plus conscient-e du temps que tu y passes, sans compter que tu seras pleinement concentré-e pour toute autre activité !

Ce n’est que quelques pistes, et je suis sûre qu’il y a encore mille et une manières de ne pas se laisser submerger par le flot continu d’informations délivrées par les réseaux sociaux. Si tu appliques une autre stratégie, ou tout simplement que l’article t’a plu, n’hésites pas à me le dire en commentaire !

P.S : Sois un rayon de soleil !

Au fait : l’avantage, c’est que si tu mets en pratique mes conseils, tu vas pouvoir me rejoindre sur Instagram sans risque ! Je partage plein de trucs inédits sur mon compte, viens vérifier par toi-même et devenons amis !

Diffuse de l'amour

6 réponses sur “Bien-être, réseaux sociaux et santé mentale”

  1. Coucou,
    Intéressant comme article, j’en avais fait un similaire sur le fait de prendre du recul par rapport à Instagram plus particulièrement. C’est vrai qu’aujourd’hui il faut faire attention aux RS. Je pense qu’il faut prendre énormément de recul et surtout les utiliser de manière intelligente.
    Malheureusement les plus jeunes n’ont parfois pas assez de recul pour tout ça. Je pense que les parents devraient peut-être communiquer avec eux. Pour ma part à mon échelle je véhicule souvent le fait que tout le monde doit prendre du recul car c’est une vie virtuel et il est plus important de se concentrer sur sa vie réel.
    Voilà mon avis 🙂
    Bonne journée

  2. Je trouve que c’est un peu anxiogène de voir les dégâts des réseaux sociaux sur les plus ou moins jeunes. J’ai eu une période ou je chekais instagram toutes les 3 minutes pour voir quoi ? Je saurais même pas dire. Jusqu’au jour où j’ai quelqu’un (amie d’une amie) qui m’a parlé d’une sortie que j’avais faîte et qu’elle avait vu sur mon instagram. Non pas qu’elle m’épiait mais elle avait vu ça je ne lui en avais pas parlé mais elle m’a demandé comment ça s’était passée, j’ai trouvé ça tellement bizarre. J’ai du coup bien levé le pied et j’ai fait le tri dans mes abonnements.
    Merci pour cet article très complet sur le sujet.

    1. De rien 😊 c’est vrai qu’on ne se rend pas toujours compte de tout ce qu’on partage sur les réseaux sociaux, ça m’est aussi arrivé quelques fois de me sentir bizarre après que quelqu’un m’ait parlé d’un événement qu’il avait vu sur Instagram, l’important c’est de s’en rendre compte et d’agir en connaissance de cause

  3. Les réseaux sociaux peuvent rendre anxiogène. Notamment pour la jeune génération. Pour ma part je suis hyperconnectée (Twitter entres autres mais je fais de la veille). La fonction temps d’écran d’Apple m’est utile. Aujourd’hui je n’ai pas tweeté depuis 19h (un miracle). Je peux passer jusqu’à 5h sur les réseaux sociaux (repartis dans la journée) mais je m’organise (travail, les corvées ménagères ^^, les devoirs des enfants) et je prend le temps de leur faire faire des activités dehors (expos, sorties, médias) ils m’ont fait connaître YouTube depuis un an. Je veille à limiter le temps passé sur l’écran et leur expliquer les dérives et danger des réseaux sociaux. Merci pour cet article et les conseils 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.