Comment reconnaitre une personne toxique et éviter de l’être ?

Hello ! L’article du jour est un peu délicat, puisqu’on va parler des amis toxiques ainsi que des personnes négatives (tu sais, celles qui se plaignent TOUT le temps 🙁 ). Etre une bonne amie, ce n’est pas si facile que l’on peut penser.

Aujourd’hui, on parle de comment éviter d’être une personne trop négative. Donc j’ai l’impression qu’on parle toujours des personnes toxiques en ne se disant jamais que ça peut être nous. Sur ce sujet des personnes toxiques, on n’aborde jamais comment faire si soi-même on est toxique. Après tout, c’est une possibilité, et il faudrait toujours se remettre en question.

Ce que je veux dire par toxique, ce n’est pas spécialement quelqu’un qui a des mauvaises intentions mais plutôt quelqu’un qui est toxique malgré lui, toxique sans le vouloir par rapport à son comportement et surtout par rapport au fait qu’il se plaint tout le temps. Et c’est hyper dérangeant. Le concept, c’est de voir comment est-ce qu’on peut arriver à être moins négatives, arrêter de se plaindre tout le temps, justement pour sauver des amitiés et faire en sorte que tu sois une meilleure amie – que ce soit plus fun de passer du temps avec toi ! Parce que c’est vrai que si tu te plains tout le temps, les gens ils vont finir pas partir, car ça ne va pas être sympa pour eux de passer du temps avec toi.

Personne n’a envie de passer du temps avec quelqu’un qui amène que des bad vibes tout le temps. C’est trop dommage, parce qu’après tu vas dire « je vais arrêter d’aller voir la personne parce que si à chaque fois il me met dans un mauvais mood ben c’est pas très cool quoi ». En fait, en faisant ça, en se plaignant tout le temps, tu vas drainer l’énergie de tout le monde et du coup les gens finissent par décrocher et répondre poliment « ah c’est vrai c’est pas cool oh ma pauvre » mais ils ont décroché.

Fais partie des V.I.P de Jujubehappy (ou la Sunshine Family, comme tu préfères)! Il existe une bibliothèque virtuelle remplie de produits gratuits, juste pour toi. Dedans, tu peux y trouver et télécharger des checklists, worksheets, PDF, guides et autres trésors du développement personnel pour t’aider à gérer ton stress, apprendre à méditer, prendre soin de toi et bien plus encore ! Pour joindre la fête, c’est par ici 🙂 .

L’autre va se sentir mal, mais comme elle ne peut rien faire, ça ne sert à rien et ce n’est pas productif. Je ne te dis pas de ne pas parler de tes soucis, ce n’est pas ça le truc, mais il faut que tu sois claire sur le but que tu recherches en en parlant.

Donc est-ce que tu veux juste en parler pour en parler, est-ce que tu veux que la personne essaie avec toi de trouver des solutions, est ce que tu veux essayer de digérer les émotions associées avec la situation qui est en train de se passer, on ne sait pas. Il faut que tu saches le but que tu recherches avant de te plaindre parce qu’en fait si tu te plains juste sans avoir aucun but c’est ruminer.

Et ruminer, ça n’apporte rien. Il y a beaucoup de conseils dans les domaines du développement personnel et du bien-être qui disent qu’il faut vraiment s’épancher tout le temps, extérioriser ses émotions et ce que tu ressens, sauf qu’il y a des moments où tu ne devrais pas te plaindre; il ya des moments où ça va trop loin, où tu te plains trop. Tu es tellement enfermée dans ton mal-être que tu ne te rends pas compte que tu déteins sur les autres.

La rumination te pousse dans une spirale négative, ça amène à l’anxiété, ça amène du stress, ça peut pousser dans les cas les plus graves à la dépression – donc ce n’est vraiment pas un truc que tu veux faire quotidiennement.

Plains-toi si tu en as besoin, il n’y a pas de souci – il vient d’arriver une merde, vas-y plains-toi, mais après soit tu passes à autre chose, soit tu demandes à ton pote de t’aider à trouver une solution., pour pouvoir après libérer la conversation et laisser l’autre s’exprimer.

Il ne faut pas oublier qu’eux aussi, ils ont des soucis, et que si eux ils sont là pour t’aider quand toi tu as des problèmes, la moindre des choses, c’est de leur rendre la pareille, d’être là aussi quand eux ils ont des soucis.

Une relation, c’est donnant-donnant.

(Psst ! Si tu as apprécié cet article, n’hésite pas à m’aider en le partageant sur Pinterest 🙂

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.