Trouver son Ikigai : la méthode japonaise pour être heureux

Coucou ! Je sais, je suis un peu à la traîne sur ce sujet, mais je voulais quand même l’aborder. Du coup, aujourd’hui on va découvrir ensemble la méthode Ikigai et en quoi elle consiste.

Qu’est-ce que c’est, l’Ikigai ?

probablement que tu es déjà tombé-e sur un article de blog ou autre qui parle de l’Ikigai, mais si tu as vécu dans une grotte ces derniers mois, pas de souci : je suis là pour toi.

L’ikigai, c’est un concept qui nous vient tout droit du japon; il n’existe pas de mot capable de le décrire en français, mais ça se traduit (en gros) par « ce qui fait que la vie vaut d’être vécue » ou « joie de vivre ».

Pour les japonais, il s’agit de toute une philosophie de vie ancrée dans leur société depuis un bon moment. Pour le reste du monde, on ne prend de l’Ikigai que l’outil de développement personnel.

Cette méthode promet de t’aider à découvrir le métier de tes rêves, voire le but de ta vie – ta raison de te lever le matin. Pas mal, comme promesse, non ?

Parce qu’il s’agit d’une méthode facile à réaliser, elle est rapidement devenue une star dans les domaines du bien-être et du développement personnel.

(Psst ! Cet article te plaît ? retrouve-le facilement en l’enregistrant sur Pinterest 🙂

Trouver son Ikigai : la méthode japonaise pour être heureux; créer la vie que tu veux en connaissant ta mission de vie (tes buts dans la vie, qu'ils soient professionnels ou non ). Reconnecte toi avec tes passions, tes visions, ta mission, ton utilité au monde et tes talents pour remplir ton schéma Ikigai. Pourquoi ? Afin d'être satisfait, heureux, en bonne santé,...

L’ikigai comme outil de développement personnel

Au final, c’est une espèce de test de personnalité.

Pour moi, l’Ikigai est un formidable outil de développement personnel, parce que pour remplir le schéma de l’Ikigai, il faut bien se connaitre. et ça, ça signifie qu’il est impossible de trouver son Ikigai sans faire un minimum d’introspection.

Comme il s’agit d’un schéma, tu vois de manière objective ou tu en es, et je pense que l’on peut apprendre énormément sur nous-même en réalisant ce test.

Comme l’Ikigai, la solution qui est censée t’apparaitre est ton « but ultime/ mission de vie », je précise que tu peux en avoir plusieurs.

bah oui, peu de gens ont réellement un seul objectif suprême dans leur vie. Comme celui-ci est défini par la somme de tes passions, tes compétences etc., celui-ci va se modifier au fil du temps.

La conséquence de ce fait, c’est que tu peux tout à fait découvrir ton Ikigai aujourd’hui, et refaire le test dans cinq ou dix ans parce que tu te sens perdu-e – et obtenir un résultat bien différent !

Comment l’utiliser ?

Alors, déjà, bonne nouvelle : je t’offre le schéma gratuitement et tu peux le télécharger à la fin de l’article.

comme ça, tu peux directement t’y mettre (aucune excuse !). Tout ce que tu as à faire, c’est de t’installer confortablement et prendre de quoi écrire.

je te conseille de le faire lorsque tu sais que tu as du temps devant toi, il est possible que cela te prenne un moment. En fait, tout dépend d’à quel point tu te connais. Si tu es habitué-e aux exercices de connaissance de soi, alors celui-ci ne devrait pas être trop difficile. En revanche, si c’est rare pour toi de réfléchir sur toi-même – les choses sérieuses vont commencer.

Ça me parait évident, mais je te le dis quand même : il n’y a pas de mauvaises réponses. Et de toute façons, personne n’a à voir le résultat à part toi. Inutile donc de mettre des choses que tu considères comme « acceptables socialement » mais qui, en réalité, ne te correspondent pas. Il n’y a aucune raison d’avoir honte de ce que tu as rempli : regarder en face le genre de personnes que tu es ne devrait pas être douloureux ( et évite au maximum de te juger, s’il te plaît).

C’est plutôt simple d’utilisation, mais pour te mâcher encore plus le travail, voici les quatre grands axes sur lesquels tu vas devoir te creuser la tête.

Ce que tu aimes

On commence vraiment gentiment : tes passions, ça ne devrait pas être trop dur à trouver.

Ce dont le monde a besoin

Là, je l’avoue, les choses se corsent. Perso, je trouve que cette question est incroyable; je n’ai jamais vu aucun autre outil de développement personnel l’utiliser, alors qu’elle a définitivement un impact très fort.

ici, notes ce que tu penses que le monde à besoin – mais attention : il doit s’agir de quelque chose à propos duquel tu peux agir. Par exemple, remplacer tous les présidents ne fonctionne pas : c’est hors de ton champ d’action.

Il s’agit de ce que tu veux laisser au monde, l’empreinte que ta vie va laisser par rapport à un sujet dont tu te soucies (l’écologie, la faim dans le monde, …)

En gros, définis ton utilité pour le bien commun.

Ce pour quoi tu peux être payé

Pas beaucoup de mystère pour cette catégorie : liste tes compétences professionnelles et / ou tes études.

Ce pour quoi tu es doué

Enfin, inscris tes talents. Et si quelqu’un me dit qu’il n’en a pas, je l’exile. Sérieusement, je n’ai jamais rencontré personne qui n’avait AUCUN talent. Trouve ce petit quelque chose qui te rend spécial-e (au fait un talent ce n’est pas obligatoirement créatif).

L’Ikigai est la combinaison parfaite de ces quatre choses. La jonction entre ce que tu aimes faire et ce pour quoi tu es doué-e donne tes passions. Ce que tu aimes et ce dont le monde a besoin, cela donne ta vocation. Ce pour quoi tu es payé-e et ce dont le monde à besoin donne ta mission. Ce pour quoi tu es doué-e et ce pour quoi tu es payé-e donne ta profession.

Mais dans tous ces cas de figures, rien n’est parfait.

Si tu mixes ta passion et ta profession, tu seras satisfait-e, mais tu te sentiras inutile. Si tu mixes ta profession et ta mission, te te sentiras à l’aise, mais un peu vide. Si tu mixes ta vocation et ta mission, tu auras un sentiment d’excitation et d’autosatisfaction, mais tu vivras dans l’incertitude. Enfin, si tu mixes ta vocation et ta passion, tu seras satisfait-e mais ta situation sera précaire.

En gros, pour vivre ta vie de la manière la plus satisfaisante possible, il te faut un peu de tout !

(Hey ! Si cet article te plaît, tu peux m’aider en le partageant sur Pinterest !)

Si tu te sens perdu, que tu cherches quoi faire de ta vie, j'ai la solution: la méthode prouvée pour trouver ta mission de vie. Trouver son Ikigai : la méthode japonaise pour être heureux; créer la vie que tu veux en connaissant ta mission de vie (tes buts dans la vie, qu'ils soient professionnels ou non ). Reconnecte toi avec tes passions, tes visions, ta mission, ton utilité au monde et tes talents pour remplir ton schéma Ikigai. Pourquoi ? Afin d'être satisfait, heureux, en bonne santé,...

Concrètement, que faire une fois que tu as découvert ton Ikigai ?

Bravo ! Tu as complété le schéma et découvert ton Ikigai ! Champagne 🙂

Mais bon, tout ça c’est bien joli, mais j’en fais quoi de ce bout de papier maintenant ?

Concrètement, tu peux l’utiliser en prenant ton Ikigai comme ton but professionnel, mais pas forcément. Le but est de lui donner au fur et à mesure une plus grande place dans ta vie.

C’est aussi possible que tu n’aies que peu de changements à faire : si tu considères que tu t’accordes déjà assez de temps à la réalisation de ton Ikigai, alors ce test aura juste servi à te confirmer que tu es sur la bonne voie. Pour déterminer si c’est nécessaire de faire des ajustements, tu peux réaliser un « audit de vie »

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout ! Tu connaissais déjà la méthode Ikigai ?

Diffuse de l'amour

6 réponses sur “Trouver son Ikigai : la méthode japonaise pour être heureux”

  1. Hello Juju,
    Ton article est super intéressant et je t’avoue que je ne connaissais pas cette méthode. Pas que je vis dans une grotte, non, juste que je lis très peu sur le sujet du développement personnel. Pas que ça m’intéresse pas, juste que c’est pas mon délire. C’est dommage cela dit que cela soit protégé par un mot de passe. Je pense que ça peut réfréné les gens qui s’y intéressent. Bonne continuation.

    1. Merci 🙂 Tu as sans doute raison, je me rends compte maintenant qu’au final si j’ai autant entendu parler de l’Ikigai, c’est probablement parce que je m’informe beaucoup sur le développement personnel. Je suis désolée que tu trouves ça dommage, mais avec le temps que créer ces tableaux / PDF / ressources, je souhaite que ceux qui y accèdent soient directement prêts à agir pour améliorer leur vie. Passe une bonne journée, Yuuki

    1. Super ! Oui je voyais ce sujet sur Pinterest depuis un moment, et j’ai finalement décidé de m’y intéresser 🙂 je suis ravie que tu cherches à trouver ton ikigai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.